Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2011

La Loi des Mages - tome 1

La Loi des Mages - tome 1

 

Drôle d'objet littéraire que ce roman en deux volets. Hors normes, il l'est non seulement par rapport à la fantasy traditionnelle, mais aussi dans l'oeuvre elle-même des Oldie. Hommage à la littérature russe du premier quart du XXe siècle, La Loi des Mages invoque les manes d'Alexandre Kouprine, mais aussi des auteurs symbolistes tels Valéri Brioussov ou Zenaïda Hippius.couverture-25125-oldie-henry-lion-la-loi-des-mages-1.jpg

Ils sont deux, une Dame de Carreau et un Valet de Pique. Deux mages, qui ont connu le bagne et la déportation pour avoir pratiqué leur art dans une Russie qui rappelle celle du XIXe siècle, et qui l’interdit. Libérés pour bonne conduite, ils sont assignés à résidence dans un village perdu. Mais lorsque les circonstances les obligent à fuir en compagnie de deux improbables apprentis, ils découvrent que les parties dangereuses qui peuvent les conduire à la mort se jouent sur deux tables bien différentes. Il y a d’abord cet officier du corps « Barbares », chargé de traquer les leurs et qui semble avoir ses propres raisons pour croiser régulièrement leur chemin. Et il y a les Mages eux-mêmes, dont la loi peut s’avérer aussi rigide et aussi mortelle à ceux qui cherchent à sortir de l’ornière…

 

Traduction de Viktoriya et Patrice Lajoye

Publié en 2011 aux éditions Mnémos

 

Ils en ont parlé:

"Aussi le bilan de ce premier tome est-il très largement positif: La Loi des mages fait mouche, séduit par son caractère atypique, son ambiance époustouflante, sa plume très travaillée et d'une poésie toute personnelle. De toute évidence, nous ne sommes pas là en présence d'un roman de fantasy comme les autres et c'est tant mieux."

Bertrand Bonnet dans Bifrost n°65, 2012

"Mais plus que ça, c'est le style, très particulier qui installe le climat à travers une sorte de kaléidoscope. En effet certaines parties sont racontées par les héros et d'autres à la troisième personne. C'est un peu déroutant au début, mais très vite ce qui paraissait flou au départ gagne en épaisseur au fur et à mesure de la succession des différentes narrations. On est littéralement en immersion dans ce monde et les impressions viennent de partout."

David Claes dans Galaxies n°16, 2012

"Du coup, au-delà d'une histoire qu'on a plaisir à suivre, La loi des mages a un je ne sais quoi de dépaysant... et d'attachant.
Ce roman, singulier et pourtant à deux mains, comblera les amateurs de lectures exotiques et fantastiques. A découvrir en attendant le tome suivant."

Laurent pour Atemporel.com

"On pourra voir dans La Loi des mages un chef d'oeuvre de poésie, un formidable tableau parabolique d'une Russie bucolique et d'un peuple de Roms voyageant par monts et par vaux. On pourra également trouver que ce roman traîne en longueur et que les personnages et l'intrigue sont tellement éloignés de notre quotidien que l'histoire en devient nébuleuse et vaguement compréhensible. Il se situe peut-être à la croisée de ces deux chemins où chacun saura y trouver son intérêt. C'est à n'en pas douter un étrange objet littéraire, loin des productions habituelles qu'il faut découvrir pour lire autre chose et autrement."

Manu B. pour Scifi-Universe

"Je ne sais pas vraiment si je peux conseiller ce livre : le liront ceux qui sont sensibles à ce type de littérature (je ne pense pas qu’aimer le fantastique suffise pour aimer le « fantastique russe »). Mais toujours est-il que je suis persuadée que ce premier tome en annonce un deuxième palpitant.."

Unwalkers

"La Loi des mages se lit d'une traite dans un état second. Il est donc à déconseiller à toute personne qui ne saurait pas se mettre dans ce genre d’état. Mais quel plaisir pour les happy few."

Gromovar sur "Quoi de neuf sur ma pile?"

"Le roman d'Henry Lion Oldie propose une fantasy très à part, évitant les canons du genre pour mieux nous perdre dans ses paysages glacials. Et même si la fin est assez confuse, La loi des Mages n'en demeure pas moins une histoire originale et intimiste avec sa plume qui essaye d'être le plus proche possible des personnages, rendant cette histoire de mage incroyablement humaine."

Stegg pour Psychovision

"L’intrigue bien construite et la recherche profonde et passionnée de l’état d’esprit russe sont bien présentes et font de ce roman une vraie découverte , mais il reste peu accessible. Le mieux est l’ennemi du bien. Il ne reste qu’à espérer que le tome 2 apportera des éclaircissements bienvenus à ce monde en pleine mutation et au potentiel indéniable."

Belgarion pour Elbakin

Pour acheter ce livre...

Les commentaires sont fermés.